Aller au contenu principal

Accueil / Activités sectorielles / Pétroles et gaz naturel

Pétroles et gaz naturel

La Côte d’Ivoire entend se positionner comme le principal hub pétrolier sous régional. Le bassin sédimentaire ivoirien comptait à fin 2022, cinquante (50) blocs dont neuf (09) en exploration, quatre (04) en production, un (01) en attente de développement, dix (10) en négociation et vingt-six (26) libres.

 

Dans le cadre du développement du secteur, plusieurs réformes ont été conduites, notamment, la révision du code pétrolier à travers l’ordonnance n°2012-369 du 18 avril 2012 portant modification de la loi n°96-669 du 29 août 1996. Ce code qui prévoit plus de flexibilité, est un outil efficace pour attirer davantage d’investissements dans le secteur.

 

Les principaux blocs de pétrole brut et de gaz naturel en production en Côte d’Ivoire sont : CI-11 (gisements Lion et Panthère), CI-26 (gisement Espoir), CI-27 (gisements Foxtrot, Mahi, Marlin et Manta) et CI-40 (gisement Baobab).

 

Production de pétrole brut

La production de pétrole brut de la Côte d’Ivoire à fin décembre 2022 est de 9 300 556 barils, soit 25 481 barils par jour. Cette production est en hausse de 6,01% par rapport aux résultats obtenus pendant la même période en 2021 du fait de l’augmentation de la production sur les blocs CI-11 (+50,71%), CI-26 (+22,25%), CI-27 (+13,44%) principalement liée à une meilleure gestion des puits et une meilleure disponibilité des installations de production.

La majeure partie de la production de pétrole brut est exportée. En 2021, les exportations représentent 91,28% de la production.

 

Production en barils de pétrole brut de 2015 à 2022

Bloc

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

CI-11

185 221

141 937

195 641

111 520

170 496

152 174

106 959

161 194

CI-26

5 148 986

4 609 039

3 398 882

3 107 408

2 793 656

2 242 385

1 613 597

1 972 562

CI-27

415 409

829 270

894 787

599 128

590 926

605 950

540 120

612 694

CI-40

4 985 527

9 846 649

7 951 194

7 966 586

9 639 055

7 641 883

6 512 587

6 554 106

TOTAL

10 735 143

15 426 895

12 440 504

11 784 642

13 194 133

10 642 392

8 773 263

9 300 556

Variation

55,55%

43,70%

-19,36%

-5,27%

11,96%

-19,34%

-17,56%

6,01%

Source : Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Annuaire DGH

 

Production de gaz naturel

La production de gaz naturel réalisée en 2022 est de 90 320 092 MMBTU, soit une moyenne journalière de 247 452 MMBTU. La production de gaz naturel augmente de 2% en moyenne annuelle sur la période 2015 à 2022. La production est en hausse de 7,76% par rapport à 2021 du fait principalement de la hausse des ventes sur les blocs Cl-26, Cl40 et Cl-27.

 

Production de gaz naturel par bloc de 2015 à 2022

Blocs

Champs

Production (millions MMBTU)

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

CI-11

Lion et Panthère

5,48

3,92

7,58

3,82

5,73

6,7

5,77

3,92

CI-26

Espoir

15,92

15,33

11,69

13,77

11,69

9,45

6,52

7,24

CI-27

Foxtrot, Mahi, Marlin et Manta

56,11

60,72

54,13

48,10

52,52

60,23

70,78

78,29

CI-40

Baobab

1,08

4,66

2,68

3,39

3,85

0

0,74

0,86

Total

78,60

84,63

76,09

69,09

73,79

76,37

83,814

90,320

Variation (%)

4,37%

7,68%

-10,10%

-9,19%

6,80%

3,49%

9,75%

7,76%

Source : Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Annuaire DGH

 

Perspectives

Les perspectives du secteur sont portées par les phases 1 et 2 de développement du gisement Baleine, découvert en septembre 2021. Les réserves estimées du gisement Baleine sont de 2,5 milliards de barils de pétrole brut et 3 300 milliards de pieds cubes de gaz naturel, à la suite d’une deuxième découverte en juillet 2022, confirmant l’extension dudit gisement dans le bloc CI-802 adjacent au bloc CI-101. A ce jour, les réserves prouvées de Baleine sont celles de la phase 1, estimées à 35,4 MMBBLS (barils de pétrole brut) et à 58 BCF (milliards de pieds cubes) de gaz naturel.

 

En outre, d’importants investissements sont en cours sur les différents champs pétroliers pour accroître les capacités de production et de transport :

 

  • L’intensification des campagnes de promotion des blocs et des activités d’exploration pour la découverte de nouvelles réserves de pétrole brut et de gaz naturel ;
  • Le développement du champ CI-27 ;
  • La 4ème phase du champ Espoir (CI-26) pour l’exploitation du gisement KOSSIPO ;
  • La 5ème phase du champ BAOBAB (CI-40).

 

Ainsi, sous l’effet du développement des différentes phases du champ Baleine et des investissements sur les autres champs :

  • la production nationale de pétrole brut devrait tripler entre 2022 et 2027, passant de 25481 barils/jour en 2022 à 76539 barils/jour en 2027 ; celle de gaz naturel devrait progresser d’environ 11%, passant de 247 452 MMSCF/J en 2022 à 274 000 MMSCF/J en 2027, et permettrait ainsi d’assurer un approvisionnement suffisant en gaz naturel pour couvrir les besoins domestiques ;
  • la production de brut du champ Baleine progresserait de 4537 barils/jour en 2023 à 12000 barils/jour en 2024 et devrait atteindre le pic de 42 000 à partir de 2025. Ainsi, le champ représenterait en moyenne plus de 52% de la production d’huile sur la période.