Aller au contenu principal

Accueil / Cadre Macroéconomique / Recettes totales et dons

Recettes totales et dons

Bonnes performances en matière de mobilisation des recettes totales et dons notamment les recettes fiscales

 

Evolution des recettes totales et dons (en milliards de FCFA)

Désignation

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

(prev.)

RECETTES ET DONS

3916,81

4176,62

4523,43

4764,07

5158,42

5289,19

6140,24

6684,38

7875,92

Recettes fiscales

2954,86

3352,58

3660,82

3882,35

4205,42

4356,07

5096,01

5616,73

6638,04

Recettes non fiscales

679,76

531,61

596,48

635,56

678,08

739,85

859,63

834,00

911,90

Dons

282,20

253,52

266,13

246,16

274,91

193,27

184,60

233,65

326,00

Sources: MEF, MBPE

 

Le Gouvernement a réalisé de fortes performances en matière de recouvrement des recettes. Ainsi, la pression fiscale est ressortie 12,9% du PIB en 2022 après 12,8% du PIB en 2021 et 12,0% du PIB en 2020. Ces niveaux demeurent relativement faibles en comparaison de la norme communautaire de l’UEMOA du minimum de 20% du PIB.

 

Evolution de la pression fiscale de 2015 à 2023

Année

2015

2016

2017

2018

2019

2020

2021

2022

2023

(prev.)

Pression fiscale(% du PIB)

10,9

11,8

12,2

12,0

12,3

12,0

12,8

12,9

13,9

Sources: MEF, MBPE

 

En 2021, le niveau de recouvrement des recettes totales et dons est ressorti à 6 140,2 milliards (15,4% du PIB) en lien avec les efforts de mobilisations des recettes fiscales et des recettes non fiscales.

 

Au niveau de la fiscalité intérieure, les recettes fiscales intérieures sont ressorties à 2 647,3 milliards (6,6% du PIB). Au niveau de la fiscalité de porte, les recettes douanières ont atteint 2 239,7 milliards (5,6% du PIB). Ce dynamisme découle de la bonne tenue des droits et taxes à l’importation qui se sont situés à 1 721,9 milliards.

 

Les recettes non fiscales ont été recouvrées à hauteur de 859,6 milliards. Cette évolution est essentiellement due aux cotisations de sécurité sociale (+67,3 milliards) en lien avec notamment le dynamisme des enrôlements des travailleurs indépendants et aux autres recettes de sécurité sociale (+52,4 milliards). 

Le niveau de mobilisation des dons est faible comparé à l’objectif à fin décembre 2021. Sur 212,2 milliards de dons attendus, 184,6 milliards ont été octroyés, réalisant ainsi un gap de 27,6 milliards dû essentiellement à un décaissement moins que prévu des dons projets.

 

En 2022, les recettes totales et dons (y compris péréquation et exonération) se sont établies à 6 684,4 milliards (15,3% du PIB).

Les recettes fiscales (y compris péréquation et exonérations) sont ressorties à 5 616,7 milliards pour une prévision initiale de 6 327,0 milliards. Cet ajustement résulte de l’effet combiné de l’impact sur l’économie nationale de la hausse des prix des produits pétroliers sur le marché international et de la prise en compte des performances enregistrées au niveau du recouvrement des recettes fiscales en 2021. La pression fiscale est ressortie à 12,9%.

Les recettes non fiscales à fin 2022 s’élèvent à 834,0 milliards, quasiment en ligne avec les objectifs. Elles se composent de 645,5 milliards de cotisation des caisses de sécurités et de 188,5 milliards des autres recettes non fiscales.

Les dons projets et programmes se sont établis à 233,7 milliards.

 

En 2023, les finances publiques bénéficieraient d’un environnement favorable et des réformes fiscales et budgétaires engagées par le Gouvernement afin de garantir la bonne exécution PND 2021-2025.

Les prévisions sont soutenues par l’optimisation du recouvrement des recettes et la rationalisation des exonérations. Ces recettes intègrent les recettes affectées aux collectivités et organismes bénéficiaires des prélèvements fiscaux et parafiscaux (FER, ANSUT, Conseil du Café Cacao, Conseil Coton Anacarde etc.), ainsi que les péréquation et exonérations.

Les recettes totales et dons s'élèveraient 7 875,9 milliards en 2023 grâce à la mise en œuvre des réformes portant notamment sur l’élargissement de l’assiette fiscale et la relance de l’économie. Ces ressources resteraient dominées par les recettes fiscales qui représentent 84,3%.

Les recettes fiscales atteindraient 6 638,0 milliards en 2023 avec une pression fiscale de 13,9%.

Les recettes non fiscales s’afficheraient à 911,9 milliards, en lien avec l’augmentation des cotisations sociales induites par la réforme de la sécurité sociale.

S’agissant des dons, ils seraient mobilisés à hauteur de 326,0 milliards en 2023 grâce à une hausse substantielle des dons projets qui sont passés de 39,9 milliards en 2022 à 123,6 milliards en 2023.

 

Savoir +