Aller au contenu principal

Accueil / Actualités /

Cajou : La Côte d'Ivoire renforce sa position de Leader Mondial en 2023


Lors de la tribune hebdomadaire "Tout savoir sur", organisée par le Centre d'information et de Communication gouvernementale (CICG), Monsieur Adama Coulibaly, Directeur Général du Conseil coton-anacarde, a souligné la position de la Côte d'Ivoire en tant que premier producteur mondial de noix de cajou depuis 2015. À la fin de l'année 2023, la production ivoirienne a atteint 1,225 million de tonnes, enregistrant une hausse de 19,16 % par rapport à l'année précédente. Cette performance représente 40 % de l'offre mondiale de noix de cajou brute.

La filière de la noix de cajou, qui contribue à hauteur de 7 % du PIB ivoirien, a bénéficié de plusieurs facteurs favorables. Parmi ceux-ci, les avancées de la recherche agronomique avec l'introduction de variétés d'anacardiers à haut rendement, ainsi que l'encadrement et la sensibilisation des producteurs aux meilleures pratiques agricoles.

Pour l'année 2024, la Côte d'Ivoire avait initialement prévu une production de 1,250 million de tonnes. Cependant, en raison de conditions climatiques défavorables affectant l'ensemble de la zone de production, cette prévision a été révisée à un million de tonnes.

En termes de transformation locale, la Côte d'Ivoire a réalisé des progrès notables. Le taux de transformation de la noix de cajou est passé de 6,22 % (40 383 tonnes) en 2016 à 21 % (265 863 tonnes) de la production nationale en 2023, faisant du pays le troisième plus grand transformateur mondial. L'objectif national est de transformer 50 % de la production d'ici 2027.

Pour soutenir cette ambition, la Côte d'Ivoire compte une trentaine d'unités industrielles avec une capacité installée de traitement de 350 000 tonnes. L'implantation de ces usines a créé plus de 15 000 emplois directs, dont 70 % bénéficient aux femmes, renforçant ainsi l'impact socio-économique de la filière.

La campagne commerciale 2024, débutée le 21 février, a introduit un "prix plancher obligatoire" de 275 FCFA par kilogramme. À ce jour, 1 570 acheteurs bord champ agréés et 193 entreprises d'exportation participent à cette campagne, illustrant le dynamisme et l'organisation du secteur.

En conclusion, la Côte d'Ivoire confirme son statut de leader mondial dans la production de noix de cajou grâce à une augmentation significative de la production et à une stratégie de transformation locale ambitieuse. Ces succès, soutenus par des initiatives gouvernementales et des efforts concertés des producteurs, placent le pays dans une position favorable pour atteindre ses objectifs futurs et renforcer encore davantage sa contribution à l'économie nationale et mondiale.

Source : Sika finance, Rédaction Portail web MEPD